Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Route Ouagadougou - Kongoussi : Christophe Dabiré lance les travaux de (...)

Route Ouagadougou - Kongoussi : Christophe Dabiré lance les travaux de réhabilitation

LEFASO.NET

mardi 3 mars 2020

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a procédé, ce mardi 3 mars 2020 à Kongoussi, au lancement des travaux d’entretien périodique de la route nationale n°22, longue de 110km. Financés par la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et l’Etat burkinabè à plus de 10 milliards de francs CFA, les travaux seront exécutés par l’entreprise SOROUBAT pour un délai exécution de dix mois.

Route Ouagadougou - Kongoussi : Christophe Dabiré lance les travaux de réhabilitation

Bonne nouvelle pour les populations de la province du Bam et des villages et commune de l’Oubritenga, en particulier les transporteurs et producteurs. Dans dix mois, la route nationale n°22 reliant Ouagadougou, la capitale, à la ville de Kongoussi retrouvera son lustre d’antan. La promesse a été faite par le ministre des infrastructures, Éric Bougouma, à la cérémonie de lancement des travaux d’entretien routier, présidée par le Premier ministre, Christophe Dabiré.

« Nous serons tous heureux de glisser »

JPEG - 95.7 ko
Vue d’une troupe de danse avant le début de la cérémonie

Selon le ministre des infrastructures, les travaux vont consister au nettoyage de l’ensemble de l’emprise sur 110 km, c’est-à-dire au sortir de l’Echangeur du Nord à Ouagadougou jusqu’à la traversée de Kongoussi. Il a expliqué que la reprise de la couche de fondation et de la couche de base concerne uniquement les sections fortement dégradées. « Pour celles qui sont en bon état, les techniciens procéderont au déflachage avant de déposer la nappe en béton bitumineux. Au terme de ces travaux, nous serons tous heureux de glisser. Car, sur la bicouche on roule mais sur le béton bitumineux, on glisse », s’est réjoui Eric Bougouma.

La BOAD, un partenaire de premier choix

JPEG - 66.6 ko
Le ministre des infrastructures, Eric Bougouma (en casquette) promet une route lisse

D’un coût de 10 575 824 981 FCFA TTC, les travaux sont financés par la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et l’Etat burkinabè et exécutés par l’entreprise SOROUBAT pour un délai exécution de 10 mois. Quant à de la mission de contrôle, elle va durer 12 mois et va coûter 354 654 900 F CFA TTC.

Selon la Représentante-résidente de la BOAD au Burkina, Broohm-Ayeva Adevi Reine, les travaux font partie intégrante de la tranche prioritaire de la première phase du programme d’entretien routier 2017-2023 financée par la BOAD à hauteur de 30 milliards de FCFA, soit 88,36% de son coût total. Après s’être réjoui du lancement des travaux de réhabilitation de la route Sakoinsé-Koudougou sur 42 km et d’aménagement de voies urbaines à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso pour 27 km, Broohm-Ayeva Adevi Reine a rappelé que les engagements de la Banque au Burkina à ce jour s’élèvent à un montant global 619,1 milliards de francs CFA dont 182,6 milliards dans le domaine des infrastructures de transport.

Une route à l’image du Burkina Faso

JPEG - 57.7 ko
La représentante-résidente de la BOAD au Burkina Broohm-Ayeva Adevi Reine

« Le Burkina Faso ressemble à la route Ouagadougou - Kongoussi, a déclaré le ministre Bougouma, en faisant ce rapprochement avec la crise sécuritaire que traverse le pays depuis quelques années. Devant un parterre d’invités parmi lesquels des ministres, des députés et chefs traditionnels, celui que l’on surnomme « Bulldozer » a rappelé que la route Ouagadougou-Kongoussi était « bonne, belle » mais s’est dégradée par endroits avec le temps et sous l’effet des hommes.

« On peut, a-t-il poursuivi, s’en enorgueillir, on peut s’en féliciter, parce que nous avons connu des moments paisibles. Mais aujourd’hui notre pays, par endroits est devenu difficile à vivre. Le président Roch Kaboré a donné des instructions pour que cette route dégradée retrouve son lustre d’antan et qu’elle soit même meilleure ».

« Que les travaux commencent à partir de Kongoussi »

JPEG - 88.4 ko
Le maire de Kongoussi, Daouda Zoromé a souhaité que les travaux démarrent de commune vers Ouagadougou

Tout en exprimant sa gratitude aux autorités pour ce projet de réhabilitation de la route, le maire de la commune de Kongoussi, Zoromé Daouda, a émis un souhait « que les travaux commencent à partir de Kongoussi vers Ouagadougou et non le contraire ». Il a également fait une mention spéciale au chef de l’Etat, Roch Kaboré, pour toutes les réalisations faites au profit de la province notamment la réhabilitation du Lac Bam, ce vieux projet dirigé par l’actuel ministre de l’eau, Ambroise Niouga Ouédraogo, alors chef du projet, et qui connaît des « avancées notables ». « Nous aimons le travail bien fait. Vous le savez, nous n’allons pas remercier une personne qui n’a pas bien travaillé ».

Pour leur part, les transporteurs par la voix de leur responsable, Salif Ouédraogo, ont souhaité que la société SOROUBAT travaille à ce que les voies de déviations soient bien faites pour éviter les désagréments.

Rappelons que le lancement des travaux intervient trois jours après celui de la route de la route nationale n°2, tronçon Gourcy-Ouahigouya longue de 50 km.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Kaya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter