Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Gouvernance forestière : Un groupe de plaidoyer demande l’harmonisation et la (...)

Gouvernance forestière : Un groupe de plaidoyer demande l’harmonisation et la vulgarisation des textes

LEFASO.NET | Par Moussa Diallo

mardi 31 juillet 2018

Dans le cadre de sa caravane de plaidoyer pour une bonne gestion des ressources naturelles, le Groupe de recherche-action pour la gouvernance forestière (GAGF) était à Kongoussi, dans la province du Bam, le 25 juillet 2018. La communication principale présentée par Dr Paul Sawadogo, député à l’Assemblée nationale et membre du GAGF, portait sur : « La vulgarisation et l’application des textes législatifs et réglementaires en lien avec les activités du secteur agro-sylvo-pastoral ». Des échanges, il ressort que les textes existent, mais ne sont pas toujours appliqués. Pis, ils sont méconnus par la plupart des acteurs du domaine.

Gouvernance forestière : Un groupe de plaidoyer demande l’harmonisation et la vulgarisation des textes

La gestion décentralisée des ressources naturelles est considérée comme une source de bonne gouvernance. Au Burkina, les dispositions juridiques pour une bonne gestion de ces ressources existent. Il s’agit, entre autres, de la loi d’orientation relative au pastoralisme ; la réorganisation agraire et foncière ; le régime foncier rural ; le code forestier ; le code de l’environnement ; le code général des collectivités territoriales ; la loi d’orientation agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique… Ces lois et leurs décrets d’application ont permis de définir le rôle et la responsabilité de chaque acteur.

JPEG - 88.5 ko
forte mobilisation des acteurs locaux

Mais ils présentent des insuffisances. Certains se contredisent ou se chevauchent et ne sont pas tous assortis de textes d’application. Les contradictions et chevauchements des textes occasionnent leur mauvaise application. Une harmonisation et une vulgarisation de ces textes s’imposent. Toute chose qui permettra de mieux protéger les ressources naturelles et en faire une source de revenus pour les populations.

JPEG - 69.9 ko
les textes exisnet, assure Dr Paul Sawadogo

Dans sa communication, le député Paul Sawadogo a rappelé que la volonté politique, en témoigne l’adoption de plusieurs textes de loi en lien avec les ressources naturelles, y compris la Constitution en ses articles 14 et 29. « Donc, les acteurs sont invités à s’approprier ces textes, à demander des relectures lorsqu’ils sont inadaptés et surtout interpeler lorsqu’ils estiment que les textes actuels ne sont pas appropriés », a lancé le communicateur.

JPEG - 78.3 ko
la salle de conférence de la mairie a refusé du monde

Ainsi, le groupe de plaidoyer recommande l’harmonisation des textes d’application dans le domaine agro-sylvo-pastoral dans le sens d’une meilleure complémentarité entre les textes émanant des différents secteurs du domaine ; d’une meilleure prise en compte de la responsabilité des collectivités territoriales dans la gestion des ressources naturelles ; de la prise de décrets d’application des codes forestiers et de l’environnement ; de la vulgarisation des textes au sein des collectivités territoriales, notamment à travers des ateliers d’appropriation.

JPEG - 50.7 ko
coordonnateur de DRYDEV

Grâce à l’appui technique et financier de l’ONG Tree Aid, il est mis en œuvre le cadre du programme DRYDEV dans la région du Centre-Nord. Clotaire Sawadogo est le coordonnateur de DRYDEV au Burkina.
Par le biais de la politique du faire faire, ce programme intervient, entre autres, dans la protection de l’environnement, la régénération assistée du sol. « Pour les questions de gestion forestière, nous renforçons les compétences au niveau des producteurs locaux, nous développons les compétences avec les partenaires techniques de l’environnement.

JPEG - 60.4 ko
vue de la communication en Power Point

Egalement, nous participons au reboisement avec la formation de pépiniéristes, la disponibilisation des plants à coûts bas. Ensuite, il y a la transformation des produits forestiers où nous intervenons pour démontrer l’importance de l’arbre », a-t-il expliqué. L’objectif étant de faire de l’arbre une source de revenus au profit des populations.

Les échanges, qui ont duré environ quatre heures, ont permis de cerner la réalité des textes législatifs et réglementaires en lien avec les activités du secteur agro-sylvo-pastoral, mais également de s’apercevoir de la réalité au niveau local, tout en précisant le rôle des pouvoirs publics locaux et de chaque acteur.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Kaya
Soleil voilé, Humididté : 18%
Max : °C
Min : °C

28°C
Soleil voilé
Mercredi
Soleil
18|33°C
Jeudi
Soleil
20|34°C
Vendredi
Soleil
18|35°C
Samedi
Soleil
17|34°C
Dimanche
Soleil
16|33°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter