Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Education au Burkina : 1644 élèves composent l’examen spécial

Education au Burkina : 1644 élèves composent l’examen spécial

LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo

mardi 3 septembre 2019

Le top de départ de la composition des épreuves des examens du CEP, BEPC et Baccalauréat à l’intention des élèves empêchés par la fermeture des écoles pour des raisons sécuritaires a été donné ce 3 septembre 2019 à Kaya. 1644 candidats sont concernés.

 Education au Burkina : 1644  élèves composent l’examen spécial

Une chance de composer les examens scolaires vient d’être donnée à certains élèves dont les écoles ont dû fermer à cause de la menace sécuritaire. Munis d’un cahier vierge et de leur trousseau de matériel didactique, les 105 candidats de la région du Centre-Nord sont allés à la conquête de leur premier diplôme scolaire, le CEP. Le sujet de rédaction dévoilé, le top de départ est ainsi donné aux autres élèves regroupés dans les autres localités concernées. Il s’agit de Fada N’Gourma, Gorom-Gorom, Djibo, Ouahigouya et Ouagadougou.

Cette session 2019 s’adresse à 1644 candidats dont 1306 à la conquête du Certificat d’études primaires (CEP), 330 pour le Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) et 8 à la recherche du premier diplôme universitaire. Ces élèves ont été regroupés dès la mi-juillet pour des cours de rattrapage. Pour Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’Education nationale, ces examens rentrent en droite ligne des efforts pour un système d’éducation équitable et de qualité pour tous les enfants que le gouvernement s’est engagé à garantir.

Ces candidats seront soumis aux mêmes conditions d’évaluation que leurs camarades ayant composé à la session normale. Et de poursuivre que « ces candidats auront les mêmes chances en termes d’accès aux bourses à tous les niveaux ; ceux qui auront les moyennes requises pour l’excellence scolaire recevront leurs prix et les enseignants qui seront concernés par les prix recevront les leurs ».

Une éducation équitable…

A cette session des examens spéciaux, l’on note une baisse sensible des effectifs. Le Pr Ouaro s’en explique : « Nous avons réussi à regrouper plus tôt des élèves dans les régions du Centre- Est, du Sahel, de la boucle du Mouhoun afin qu’ils puissent prendre part à la session normale de façon à réduire les nombres car la gestion des regroupements n’est pas chose aisée quand il y a énormément de monde. »

Se réjouissant de la tenue des examens spéciaux, Pr Ouaro a surtout exprimé sa reconnaissance et ses encouragements à l’endroit des forces de défense et de sécurité pour les dispositions prises pour permettre le déroulement effectif des activités scolaires. Il a aussi remercié les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Kaya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter