Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Restriction de circulation de grosses cylindrées au Centre-nord : A Kaya, la (...)

Restriction de circulation de grosses cylindrées au Centre-nord : A Kaya, la gendarmerie traque les contrevenants

LEFASO.NET

dimanche 19 janvier 2020

Le gouverneur de la région du Centre-nord a instauré une mesure de restriction de circulation des motos dont la cylindrée est supérieure ou égale à 125 cm3 et les tricycles sur toute l’étendue du territoire régional du 15 novembre au 31 décembre 2019 de 18h30 à 6h. Cette mesure a été prolongée jusqu’au 31 mars 2020 par un arrêté du 14 janvier 2020. Cette mesure est-elle respectée ? Nous avons fait un constat dans quelques artères de la ville de Kaya, dans la nuit vendredi 17 janvier 2020, avec une équipe de la gendarmerie.

Restriction de circulation de grosses cylindrées au Centre-nord : A Kaya, la gendarmerie traque les contrevenants

Le 14 janvier 2020, la mesure de restriction de circulation des motos dont la cylindré est supérieure ou égale à 125 cm3 et les tricycles, a été prolongée.

Dans la nuit du vendredi 17 janvier 2020, nous avons décidé de faire un constat du respect de la dite mesure dans la ville de Kaya, chef-lieu de la région, avec une équipe de la gendarmerie.

19h20 : Rond-point cheval communément appelé place Naaba Oubri, un malheureux conducteur de tricycle sera le premier contrevenant. Après des échanges sur la mesure, notre contrevenant dit être au courant de la mesure mais voulait juste arriver chez lui à la maison. Il verra sa carte grise retirée.

19h30 : Non loin de la première région militaire, nous croisons un agent des ressources animales en service dans une des communes rurale de la région. Sur sa moto YBR, « une moto de service », devinent les pandores, avant de se présenter à notre deuxième contrevenant. Après des explications sur fond d’excuses, il est épargné pour nécessité de service malgré qu’il n’ait pas un ordre de mission ou un laisser- passer comme le prévient le communiqué. Nous rebroussons chemin pour l’Axe du défilé vers le conseil régional du Centre-nord.

19h 40 : Non loin de la direction régionale de la police, un troisième contrevenant. « J’étais dans le jalonnement », répond notre contrevenant après la présentation de l’objet de la mission. Très vite, les pandores ont compris qui s’agit d’un des leurs en mission de sécurisation pour l’arrivée du président de l’Assemblée Nationale. Lui également est épargné pour raison de service.

19h50 : Nous voilà sur l’axe du conseil régional où nous croisons un boutiquier sur sa moto 135. Il est au courant de la mesure mais hélas.... Lui n’aura pas la même chance même s’il était aussi dans son service. Sa carte grise a été retirée.

20h01 : Sur l’axe conseil régional-CHR. Un autre contrevenant qui était aussi dans son lieu de travail. Il s’agit d’un boucher. Il a joué au plus malin pour éviter l’interpellation des pandores. Il a fallu faire demi-tour pour rattraper ce conducteur qui, malheureusement, n’avait pas de phare, ni de feu rouge, ni la carte grise de sa moto de marque Sanili. Avant de reconnaître sa faute et de se confondre en excuses, c’était trop tard.

21h25 : Au carrefour du CHR, nous croisons notre deuxième conducteur de tricycle pas comme les autres. Il fallait être un gendarme, mais pas seulement. Être un maître de « Taekwondo » ou de judo pour rattraper cet individu « mal intentionné ». Non seulement il refuse d’obtempérer, mais en plus tente de fuir avec son tricycle après avoir attentivement écouté. Mal lui en a pris. Il sera vite pris dans sa fuite par un des pandores qui a sauté dans le tricycle. Voyant son plan à l’eau, le conducteur prendra la fuite, laissant son engin qui a été conduit à la brigade de prévention routière de la gendarmerie.
Ce n’est pour autant pas la fin de la mission. Nous empruntons l’axe Kaya-Dori.

20h37 : Au carrefour non loin de la douane, un autre motocycliste, sans sa pièce d’identité ni la carte grise de sa moto de marque 150. Il dit être au courant de la mesure mais est juste sorti pour des achats non loin de sa maison. Il verra sa moto scellée jusqu’à ce qu’il revienne avec sa pièce car n’ayant pas la carte grise de sa moto.

20h54 : Nous rebroussons chemin pour rejoindre notre point de départ à côté de la station Total Sandaogo. Un autre usager avec une moto de marque Apache. « Je suis un élément du RA », lance l’interlocuteur. « Il s’agit d’un militaire qui descend de sa garde au Régiment d’Artillerie », nous explique un élément de la mission avant de lui faire un « garde à vous ».
21h03 : Au feu marché de volailles, encore un militaire. Epargné pour raison de service.

C’est à 21h30 que nous sommes arrivés à la place Naaba Oubri, notre point de départ pour faire le débriefing de la mission. Au total, 3 cartes grises, 4 pièces d’identité retirées plus un tricycle dont le propriétaire est en fuite.

Une fois le document retiré, le propriétaire est invité à la brigade de prévention routière de la gendarmerie. Il payera la contravention après avoir été sensibilisé sur l’objectif de la mesure qui vise à faciliter le travail des FDS dans la lutte contre l’insécurité que vit la région depuis plus d’une année.

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Kaya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter