Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Lutte contre les violences basées sur le genre : Les FDS et les points (...)

Lutte contre les violences basées sur le genre : Les FDS et les points focaux genre renforcent leurs compétences à Kaya

LEFASO.NET

mardi 23 juin 2020

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), en collaboration avec le ministère en charge de la Femme, a organisé un atelier de formation au profit des Forces de défense et de sécurité et des points focaux genre, ce mardi 23 mai 2020 à Kaya, dans la région du Centre-Nord. L’ouverture de cet atelier a été présidée par le directeur de cabinet du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire.

Lutte contre les violences basées sur le genre : Les FDS et les points focaux genre renforcent leurs compétences à Kaya

Depuis plusieurs décennies, le Burkina Faso s’est engagé dans la lutte contre les violences basées sur le genre, à travers plusieurs actions. Des actions qui bénéficient de l’accompagnement de plusieurs institutions dont le PNUD, à travers le programme sur la Cohésion sociale et Etat de droit (COSED).

C’est dans ce sens que du 23 au 25 juin 2020 à Kaya, les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les points focaux genre, vont bénéficier d’un renforcement de capacités sur la problématique des violences basées sur le genre et les techniques d’enquête, d’accueil et d’orientation des victimes.

« Cette formation s’inscrit dans le cadre de la collaboration entre le gouvernement du Burkina Faso et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), pour la mise en œuvre du programme COSED », a déclaré la représentante résidente du PNUD au Burkina Faso, Isabelle Tschan.

Cet atelier de trois jours vise entre autres objectifs, l’appropriation du concept genre, la compréhension des Violences basées sur le genre (VBG) et leurs implications, l’appréhension des enjeux et implications de la prise en compte du genre dans le traitement des cas de VBG, la mise en pratique des techniques d’enquête, d’accueil et d’orientation des victimes de VBG.

Pour ce faire, plusieurs modules seront abordés, selon la secrétaire permanente du Conseil national de la promotion du genre, Assétou Sawadogo/Kaboré. « Au cours des 72 heures, nous allons développer des modules sur le concept genre, les typologies de violences basées sur le genre, les protocoles de prise en charge des victimes, et aussi recueillir les expériences des participants en la matière en vue d’aboutir à l’adoption d’un plan de réinvestissement », a-t-elle expliqué.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le directeur de cabinet du ministre de la Femme, Pierre Anselme Nikiéma, en présence des autorités administratives de la région du Centre-Nord. M. Nikiéma a invité les participants à saisir cette opportunité pour mieux renforcer leurs connaissances sur la question des VBG.

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur Kaya

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Kaya
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter